FARANDULANOTICIAS

Critique de l’épisode 7 de la saison 3 de « Succession » : « Trop d’anniversaire » – Spoilers


Encore plus bouleversant que «The Disruption», l’épisode 7 remplit une fête somptueuse d’attentes démesurées – sachant très bien que cela ne peut se terminer qu’en catastrophe.

[Editor’s Note: The following review contains spoilers for “Succession” Season 3, Episode 7, “Too Much Birthday.”]

«Succession» est trop intelligent pour essayer de se surpasser – pas si tôt, et pas quand il s’agit de «L to the OG». » pour son 40e anniversaire, taquinant une suite « épique » au monument de la saison dernière à la mortification lors de la fête du 50e anniversaire de son père. Kendall est une présence scénique éprouvée, sans aucun doute, mais avec le schéma de rimes encore frais dans tous les esprits («A-1 notes, 80K vin / Ne jamais s’arrêter bébé, putain de temps père»), comment Kendall (sans parler du » Succession» scénaristes) attendez-vous à ce qu’un rappel soit à la hauteur du premier spectacle ? Aussi alléchant que le suivi « noix noix, sanglier complet » semble initialement (un crucifixion volante ?!), Naomi Pierce (Annabelle Dexter-Jones) fait office de voix collective de la raison, vérifiant l’affirmation de Kendall selon laquelle il est devenu « anti-fragile » en formulant son approbation avec « Ouais… je pense. »

Ce moment, associé à la coupe au générique toujours électrisante, place également l’épisode 7 sur une trajectoire tragique. Parce que bien sûr, Kendall ne fera pas ce qu’il veut lors de sa célébration d’anniversaire très médiatisée. Les fêtes organisées pour masquer les problèmes inévitables des gens servent rarement d’évasion qu’ils recherchent, et la réalité de Kendall se referme sur lui depuis des semaines. Il a licencié son équipe d’avocats (dont l’acquisition initiale représentait une victoire rapide pour la #TeamKendall). Il a bâclé son entretien avec le ministère de la Justice. Et les documents soi-disant accablants qu’il a reçus de Greg (Nicholas Braun) ne suffisent pas à abattre Logan Roy (Brian Cox). Tout ce qu’il faut, c’est une carte de son père pour rappeler à Kendall à quel point sa situation est devenue désastreuse et l’envoyer en spirale dans le reste de sa fête – s’en prendre aux relations commerciales de ses frères et sœurs, trébucher dans sa pile de cadeaux comme un Godzilla ivre ( si seulement il portait encore sa veste à poitrine de dragon), et, oui, abandonnant sa grande performance.

Mais tout comme l’excès de confiance de Kendall peut gâcher ses grands projets, sa véritable douleur peut conduire à des accidents heureux. Après sa dissimulation d’homicide involontaire dans la saison 1, Logan a pitié de lui, le protégeant de toute enquête formelle tout en évitant l’étreinte d’ours de Kendall. Dans la saison 2, lorsque Logan essaie de faire de Kendall le « sacrifice du sang », le fils abattu trouve sa colonne vertébrale et se lance dans le « tuer ». Quand Kendall est au plus haut, il y a toujours quelque chose qui mine son bonheur. Quand il est au plus bas, il y a toujours quelque chose qui le remet sur pied. (La même dichotomie peut être vue en miniature pendant l’épisode 3, «The Disruption», lorsque Kendall se retire de l’émission de Sophie Iwobi à la suite de la lettre cinglante de sa sœur, pour finir sur lui en souriant alors que les reportages suivent le raid du DoJ sur Waystar Royco.) Ainsi est la vie d’un homme excessivement riche dont les installations émotionnelles ont été éventrées par les abus. Il peut payer pour la fête de ses rêves, mais il ne peut pas échapper au mal causé par sa famille (ou remplir cette fête de joie réelle).

Et pourtant, cette blessure peut l’aider à long terme. L’épisode 7 parle autant de Shiv (Sarah Snook) disant «Fuck it» que Kendall ne chante pas sa chanson. Les dernières semaines ont vu des ruptures notables entre Shiv et son père. Dans l’épisode 5, Logan lui crie dessus devant toute l’équipe après avoir négocié un accord avec Stewy (Arian Moayed) et Sandi (Hope Davis); il choisit le candidat présidentiel qu’elle juge interdit dans l’épisode 6 ; et dans l’épisode 7, il confie à Roman (Kieran Culkin) de négocier avec Lukas Matsson (Alexander Skarsgård), et Roman – qui aime être le garçon n°1 de papa – éloigne encore plus Shiv de l’entreprise familiale. C’est suffisant pour que Shiv dépose un petit quelque chose en plus dans son cocktail et se lâche sur la piste de danse, mais est-ce suffisant pour l’envoyer chez Kendall ?

Succession Saison 3 Épisode 7 Dasha Nekrasova Jeremy Strong

Dasha Nekrasova et Jeremy Strong dans «Succession»

Macall Polay / HBO

Peut-être! Shiv n’a pas apprécié d’apprendre que Logan a envoyé des hommes de main après les enfants de Kendall et semble chercher une excuse pour abandonner le navire. Compte tenu de l’état d’esprit désolé de Kendall (et de son air de désespoir général), elle pourrait tirer parti de la place de PDG en échange de l’aider à détruire papa. C’est ce qu’elle a dit qu’elle voulait dans l’épisode 2 : « Si je devais te soutenir contre papa, je devrais prendre le relais », a déclaré Shiv lors de la réunion impromptue des frères et sœurs. À l’époque, Kendall montait haut et lui a dit «ce n’est pas possible pour le moment». Mais c’était alors, comme on dit, et les circonstances ont changé. La carte d’anniversaire de Logan fait penser à Kendall à quitter complètement l’entreprise. S’il pouvait rester, garder ses parts et éloigner leur père, cela vaudrait peut-être la peine de répondre à sa sœur – au moins, pour un petit moment.

Réalisé par Lorene Scafaria («Hustlers») et écrit par les vétérans de la série Tony Roche et Georgia Pritchett, «Too Much Birthday» est un merveilleux mélange d’imagination maximisée et d’arcs de personnages calculés. La fête elle-même (appelée « The Notorious KEN : Ready to Die ») est un spectacle à voir : l’entrée du canal d’accouchement rose, les cocktails à la tasse, la future exposition de journaux (vous savez juste que Kendall a embauché les gars « BoJack » pour écrivez ces gros titres), la reconstitution de la cabane dans les arbres de l’enfance de Kendall et le « tunnel des compliments » ? Non seulement toutes ces concoctions parfaitement plausibles des fantasmes les plus fous de Kendall Roy (ainsi que ce qu’il considérerait comme «cool»), elles sont également des cibles de choix pour la sauvagerie brevetée de la série – et les Roys ne déçoivent pas. Bonne chance pour choisir un jab préféré – personnellement, je suis déchiré entre la prise de conscience trop tardive de Roman que sa blague sexuelle concernant le vagin de sa mère est plus grossière que drôle et Connor renversant son faux titre – mais «Too Much Birthday» est absolument ne pas trop d’anniversaire pour les téléspectateurs; en fait, il devrait gagner des Emmys pour le chef décorateur Stephen H. Carter, la directrice artistique Marci Mudd et le décorateur George DeTitta Jr. (sinon Scafaria et les scénaristes aussi).

« Succession » est trop intelligent pour tomber dans son propre piège, mais suffisamment brillant pour piéger le public dans ses propres attentes. En organisant une fête « épique » uniquement pour la terminer avec des enfants plus divisés que jamais, le showrunner Jesse Armstrong façonne une heure de télévision exigeante et atroce. Tout peut arriver dans les deux derniers épisodes, alors que Logan semble sortir du brouillard de la guerre avec une acquisition coûteuse et Kendall s’accroche à l’espoir que sa juste insurrection puisse encore se produire. Tom « Homme libre ! » Wambsgans (Matthew Macfadyen) n’est pas aussi heureux qu’il devrait l’être. Roman est trop sûr de lui dans ses tactiques commerciales méchantes. La loyauté de Shiv vacille. La seule certitude est que tout le monde ne peut pas sortir vainqueur, et aucun d’entre eux ne sera heureux. L’éclat de «Succession» est que, tout comme les Roys, nous voulons désespérément savoir qui réussit de toute façon.

Note : A-

Succession Saison 3 Épisode 7 Nicholas Braun Matthew Macfadyen Tom Greg

Nicholas Braun et Matthew Macfadyen dans «Succession»

Macall Polay / HBO

Greg saupoudre

Donc, mon intuition que Greg et Comfry (Dasha Nekrasova) s’étaient déjà mis en relation s’est peut-être avérée inexacte, mais leur romance naissante a fait un grand pas en avant dans l’épisode 7 – et Kendall a aidé à faire avancer les choses de la seule manière qu’il puisse faire quoi que ce soit de nos jours : par inadvertance. Après avoir parlé à Tom de son béguin dans la salle d’accouchement (la réponse de Tom – «C’est comme un épouvantail hanté demandant à Jackie Onassis» – est un invétéré quand il s’agit de rabaisser Greg), «l’homme de Cro-Magnon de neuf pieds» va demander l’approbation de Kendall pour demander à la représentante des relations publiques de la «déesse». Il dit non, un peu comme prévu : « Tu es comme le plus gros putain de parasite du monde. Tu es un ténia humain » – mais la véhémence de son refus bouleverse l’enfant mâle victime d’intimidation. Alors il demande à Comfry de sortir quand même.

Ce que Greg ne réalise pas pleinement, c’est combien de merde Comfry prend déjà de son patron exigeant. Elle est envoyée pour obliger Connor à retirer sa veste (seul Kendall peut porter un manteau à sa fête); elle supervise la crucifixion de Kendall au karaoké ; elle est chargée de discréditer Greg dans la presse, et c’est exactement ce qu’on lui a dit de faire lors d’une fête où on lui a également demandé de «prendre son verre». Alors quand Greg s’approche d’elle avec une demande polie de sortir, au début, elle est plus confuse que flattée ; ce n’est que lorsque Greg mentionne que Kendall a dit qu’elle ne pouvait pas sortir avec Greg que Comfry pivote. «Vous savez, j’ai passé une semaine à chercher où trouver des boîtes à lunch des années 80 pour servir des canapés, comme celui qu’il emmenait à l’école», dit Comfry. «Et puis il a décidé qu’il ne voulait pas de boîtes à lunch, alors maintenant j’ai toutes ces boîtes à lunch He-Man dans mon appartement, et je dois les revendre sur eBay, et son bureau veut des reçus. Son « oui » à l’invitation de Greg n’est pas un « oui » à Greg ; c’est un « va te faire foutre » pour Kendall. Greg ne s’en rend peut-être pas compte, mais je doute que cela lui refroidisse le moral s’il le faisait. La date est fixée. Les boissons seront partagées. Greg… bonne chance ?

Aussi, donnez à Nicholas Braun tous les prix seulement pour la façon dont il soulève son bureau. Génie comique.

Et je ne suis pas poète, mais cette petite strophe doit être éligible au Pulitzer :

Excuses Greg, je me suis peut-être un peu emporté
Mais je suis juste passé pour dire
Que personne n’ira en prison.

L’heure du chiot slime

Romain, romain, romain. Quand vas-tu apprendre ? Oui, vous avez bien joué avec Mencken (Justin Kirk) la semaine dernière. Oui, vous saviez comment faire irruption dans la cabane dans les arbres, vous connecter avec Matsson et l’accrocher avec un pacte de pipi. (Ils n’ont peut-être pas traversé de ruisseaux, mais quelle que soit cette visite aux toilettes, cela les a liés.) Mais vous devez reconnaître deux choses : a) savoir quand vous nagez avec des requins (Matsson, un entrepreneur technologique avisé, pourrait facilement être utiliser Roman à son profit), et b) n’ignorez pas les alliés que vous avez déjà en main. Roman peut piéger Matsson, mais il aliène Shiv, et Logan ne sera pas trop content de son fils fier si Shiv s’allie avec Kendall.

Succession Saison 3 Épisode 7 Jeremy Strong

Jeremy Strong dans «Succession»

Macall Polay

Kenny sur la rime

Quand Kendall parle à Rava (Natalie Gold), il y a un mur de disques d’or derrière eux – sont-ce… ceux de Kendall ? Comme des maquettes ambitieuses qu’il s’attend réellement à gagner pour sa carrière de rap en plein essor ?

Les temps de Tom-elette

Tom est libre ! Tom est libre ! Tom va… définitivement en prison ?

(OK, OK – en fait, je ne pense pas que quelque chose puisse arriver qui ramènera Tom au statut d’arbre de Noël, mais c’est tout aussi écrasant de voir à quel point même la sécurité de sa réalité la plus redoutée n’est pas suffisante pour surmonter la tristesse qu’il ressent avec Shiv.)

La bombe A+ F

« J’ai mangé du mauvais poisson ! » – Connor, qui a chié son sac en camping, mais ce n’est pas sa faute, c’est celle de Logan, définitivement celle de Logan

Meilleure ligne qui pourrait encore être diffusée sur ATN – * Cravate *

« Hé, scooch un peu, mon pote ? » – Tom, demandant poliment à Greg de s’écarter pour qu’il puisse retourner son bureau et renverser ses tiroirs

et

« Le vent dans ton Cheveu?» – Roman, pratiquant son sport favori : se moquer de Frank (cette fois, pour sa calvitie)

et

«Prouve le.» – Greg, demandant poliment à Tom la preuve qu’il a « la bite de la taille d’un séquoia et baise comme un train à grande vitesse »

«Succession» lance de nouveaux épisodes tous les dimanches à 21 h HE sur HBO. La finale de la saison 3 est prévue pour le 12 décembre.

S’inscrire: Restez au courant des dernières nouvelles du cinéma et de la télévision ! Inscrivez-vous à nos newsletters par e-mail ici.

TE INTERESA>>  HBO Max: Todas las películas y series de ESTRENO que llegan a la plataforma del 24 al 30 de enero

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Botón volver arriba